Commencez par ouvrir un Terminal simple : Menu Applications > Outils Système > Terminal


Passez en root :

$ su -


Plutôt que de modifier quoi que ce soit, on va rajouter une application nommée gnome-terminalsu virtuelle qui nous permettra de lancer gnome-terminal avec les privilèges root. On commence par créer notre pseudo-application :

cd /usr/bin/
ln -s consolehelper-gtk gnome-terminalsu


Ensuite, au choix, on crée un fichier portant le même nom que notre application virtuelle, donc gnome-terminalsu, dans /etc/pam.d/ et contenant :

#%PAM-1.0
auth		include		config-util
account		include		config-util
session		include		config-util


Ou on copie un fichier existant qui contient ça en le renommant, comme system-config-firewall par exemple :

cd /etc/pam.d/
cp system-config-firewall gnome-terminalsu


Ou on est fainéant et on se contente de faire un lien symbolique vers le dit fichier :

cd /etc/pam.d/
ln -s system-config-firewall gnome-terminalsu


L'avantage c'est que si les règles d'accès à l'utilitaire du pare-feu changent, celles de votre Terminal feront de même. L'inconvénient c'est que si un jour vous décidez d'enlever cet utilitaire, vous casserez aussi votre Terminal.


Enfin, dernier point, créez le fichier nommé gnome-terminalsu dans /etc/security/console.apps/ contenant :

USER=root
PROGRAM=/usr/bin/gnome-terminal
SESSION=true

Voilà, maintenant quand vous appellerez le programme gnome-terminalsu, vous aurez la boite d'authentification habituelle de PAM qui s'affichera, vous demandant votre mot de passe root et ensuite vous aurez directement votre Terminal Administrateur.

Vous êtes sous KDE ? Pas de problèmes, remplacez simplement gnome-terminal par konsole pour chaque manipulation.
Sous XFCE ? Remplacez gnome-terminal par Terminal.

Personnellement pour compléter la manipulation, je place un lanceur dans un des tableaux de bord. Comme ça, un clic, je rentre le mot de passe root et hop !

Vous pouvez bien entendu faire la même chose avec votre éditeur de texte favori ou un gestionnaire de fichiers type gnome-commander.


Un conseil tout de même : personnalisez un tant soit peu vos terminaux graphiques de manière différente entre celui de votre utilisateur de base et celui de root pour éviter toute confusion et manipulation aux conséquences désastreuses !